Ville de Ouargla  Chef-lieu Wilaya


Le pétrole et l’énergie

Les principales ressources énergétiques du pays se trouvent dans le sous-sol de la Wilaya de Ouargla dans la région de Hassi-Messaoudoù l’exploitation a commencé en 1956. Depuis de nouvelles découvertes ont été faites dans les bassins deGassi TouilBerkaoui etGhourd El Baguel.

Une promesse d’avenir…

Dans l’histoire de l’humanité et de l’humain, chaque ville est une énigme forgée par le temps et la culture ; chaque ville est un mystère modelé par l’oubli. Aujourd’hui, les événements interpellent la mémoire collective et sollicitent son soutien : la contemporanéité les a séduits, elle les redécouvre émergeant des méandres du mythe, dans leur intégrité civilisationnelle.

Située à Huit cent kilomètres d’Alger, Ouargla est une ville qui offre aux yeux des badauds une nature vaste et variée, tantôt des oasis, tantôt des terres arides.Le visiteur gardera à jamais le souvenir indélébile de ses beaux paysages ineffables et l’hospitalité religieuse de ses habitants

Dans la contrée de Ouargla, chaque dune de sable fin dit son amour incommensurable à ces hommes nomades et sédentaires passionnés de l’infini des espaces de solitude.

Ces hommes ont appris le chant des pierres et des tempêtes ; depuis la haute préhistoire (250 000/200 000AEC), l’ErgTouaregGara-Krima et Koum El Adamont su préserver les outils d’une industrie paléolithique inférieur (bifaces, galet aménagés, racleurs) alors qu’au néolithique (4 500/3 000AEC) les abords des sebkhas dévoilent, lorsqu’elles sont de bonne humeur, quelques foyers de combustion sous forme d’amoncellement de pierres brûlées.

Riche témoignage d’une époque dont les échos et les voix forgèrent l’imaginaire de communautés qui, bien plus tard, bâtiront cette grande agglomération dont le cœur souverain est le ksar (classé monument historique en 1996) au carrefour des pérégrinations Est-Ouest et Nord-Sud.

La "khamsa" et "lam-alif" symbolisent cette rencontre des cultures et des civilisations (phénicienne, carthaginoise) que les collectivités des Beni-BrahimBeni-Sissineet Beni-Ouaggine surent rendre, à travers les âges modernes, de façon originale exprimant ainsi leurs forces de créativité respectives sur fond de tradition ; cette originalité créative qui caractérise si profondément les Ouarglis.

  • 1484 Km de routes nationales
  • 363 Km de chemins de wilaya
  • 232 Km de chemins communaux
  • Une zone industrielle
  • 12 zones d’activités
  • Un pôle universitaire important (25 000étudiants)
  • 287 écoles primaires
  • 87 CEM
  • 30 lycées
  • 03 hôpitaux
  • 24 polycliniques
  • 74 salles de soin
  • sites naturels (dunes de sables, hamada, vallée)
  • sites touristiques et culturels (ksour)
  • artisanat traditionnel (poterie, maroquinerie, tapisserie)
  • 2.363.700 palmiers dont 1.955.700palmiers productifs
  • une production avoisinant les 86.000tonnes de dattes par an
  • production animale :4956QX de viande rouge, 471QX de viande blanche et 2496 litres de lait

Bifaces préhistoriques provenant de la région de Ouargla (h: 17,5 et 14,5cm)

Récipient traditionnel

en peau de chameau,

marché de Ouargla,1980

 

Localisation de la Wilaya de Ouargla

Carte de la région de Ouargla et de ses environs indiquant les zones de parlers berbères (Tumzabt, Teggargarent (Ouargla), et Oued Righ ("Temacine Tamazight")

Monument Ksar de Ouargla

Musée de ouargla

Musée

Maison de la culture

Alger 960 Km 12h - Aéroport Ain El-Baida 10 Km 10 mn - Hassi Messaoud 80 Km 50 mn - Ghardaia 180 Km 120 mn - Touggourt 160 Km 90 mn.

Musée de ouargla

Musée de ouargla

Musée de ouargla

Musée de ouargla

Musée de ouargla

Musée de ouargla

La belle histoire

des premiers poussins

flamants roses de Ouargla

Vol de flamants rose,

Ouargla(24°00' N – 8°00)

Image satellite

près de Ouargla

Les OASIS - Tourisme

à Ouargla

Vue Générale des Oasis à Ouargla

Kasr Témacine à Ouargla